Mathieu Ferrand


Chercheur du GEMCA

Institut des Civilisations, Arts et Lettres (INCAL)
Chercheur postdoctoral (Bourse « Move-in Louvain », UCL-Marie Curie Actions)

Domaines de recherche

Théâtre française et néo-latin (1450-1650).
Réception du théâtre antique à la Renaissance.
Production intellectuelle et poétique des collèges humanistes.

Mes travaux ont porté jusqu’ici sur la littérature française et latine de la Renaissance et la pédagogie humaniste, et en particulier, sur les pièces de théâtre jouées dans les écoles et universités au début du XVIe siècle. J’ai étudié à la fois leur dimension pédagogique (formation morale, linguistique, rhétorique, etc.), esthétique (influence du théâtre vernaculaire et du théâtre antique) et politique. Je prépare actuellement la publication de ma thèse sur le théâtre des collèges parisiens (Le théâtre des collèges parisiens au début du XVIe siècle. Textes et pratiques dramatiques, Genève, Droz, 2016) et l’édition critique des trois premières comédies à l’antique composées en France (Paris, 1533).

Projet postdoctoral

La parole en scène. Théâtre latin et pratiques de l’oralité à l’université de Louvain, dans les premières décennies du XVIe siècle (Promoteur Prof. A. Smeesters)

Je souhaite apporter un nouvel éclairage sur les pratiques dramatiques des collèges de l’université louvaniste, au début du XVIe siècle. L’œuvre de deux professeurs est au centre de mon attention : Martin Dorpius, ami d’Erasme, et Adrien Barlandus, son collègue. Tous deux, dans le prolongement de leurs cours et de leurs commentaires sur le théâtre antique, ont mis en scène, en effet, avec leurs étudiants, des comédies latines de Plaute et de Térence ou des tragédies grecques traduites par Erasme ; ils ont rédigé, en ces occasions, des prologues latins et ont complété une pièce tronquée (Aulularia). Ils furent par ailleurs les auteurs de Dialogi originaux qui n’ont jamais fait l’objet d’étude approfondie. Je propose d’éditer et de traduire, pour la première fois dans une langue moderne, ces textes dramatiques et para-dramatiques, et de les situer dans l’histoire du théâtre moderne. Ces maîtres ont joué en effet un rôle décisif dans la renaissance des formes dramatiques de l’antiquité, en articulant fermement théorie et pratique. Je souhaite par ailleurs m’interroger sur les rapports de cette production théâtrale avec l’institution scolaire et universitaire. Il s’agira d’étudier les contextes de production et de diffusion, grâce à une exploration des fonds archivistiques, et les rapports de ce théâtre vivant avec les autres pratiques de l’oralité, dans l’université.


Publications les plus représentatives

M. Ferrand et S. Laigneau-Fontaine (éd.), Le théâtre néo-latin en France. Études et anthologie, Genève, Droz, à paraître en 2016

M. Ferrand et N. Istasse  (éd.), Nouveaux regards sur les « Apollons de collège ». Figures du professeur humaniste en France dans la première moitié du XVIe siècle, Genève, Droz, 2013

 « Humanist Neo-Latin Drama in France », Neo-Latin Drama and Theatre in Early Modern Europe, éd. J. Bloemendal et H. Norland, Brill, Leiden, 2013, p. 365-413

« Les exercices de composition et de déclamation poétiques dans les collèges parisiens au début du XVIe siècle. Autour de Joannes Ravisius Textor », Poésie latine à haute voix (1500-1700), éd. L. Isebaert et A. Smesters, Turnhout, Brepols, 2013, p. 19-41

« Le théâtre des collèges au début du XVIe siècle : Les Dialogi (1530) de Johannes Ravisius Textor », Bibliothèque d'Humanisme et Renaissance, 2010, 72/2, p. 337-368



Télécharger le CV complet

Contact

Présentation du GEMCAProgramme des activités PublicationsRessources en ligneProjets de recherche Thèses soutenues Annonces
Design by www.matthieumiller.be All rights reserved - Webmaster :  alessandro.metlica@uclouvain.be