À propos de cet événement


« Mémoire de la littérature passée et création littéraire : réception, intertextualité et histoire littéraire »


11 et 12 mai 2012
Université catholique de Louvain





Argument

Les études d’influence, de réception et d’intertextes occupent une place importante dans le paysage actuel de la recherche en littérature : les chercheurs s’interrogent régulièrement sur les réseaux intertextuels qui unissent des textes parfois distants. Contrairement à ce qui a pu se faire au début du XXe siècle à l’époque lansonienne (P. Moreau, Le classicisme des romantiques ; P. Barrière, Balzac et la tradition littéraire classique), les recherches récentes utilisent les ressources les plus fines de l’analyse textuelle pour étudier des phénomènes de réception qui ont une incidence sur l’histoire littéraire : la réception d’une période littéraire par une autre est un élément important de l’écriture de l’histoire littéraire. C’est notamment en ce sens que l’on peut appréhender les travaux récents d’Emmanuelle Tabet (Chateaubriand et le XVIIe siècle, 2002), de Stéphane Zékian (Les aventures de la tradition. La référence au « siècle de Louis XIV » dans la France révolutionnée (1795-1820) : formes, usages, enjeux, thèse soutenue en 2008) ou de Myriam Faten Sfar (Stendhal, les Goncourt et le baroque. La réception de l’art visuel baroque italien par trois écrivains français du dix-neuvième siècle, thèse soutenue en 2008). Cette approche interdisciplinaire, au carrefour de l’analyse culturelle, de l’analyse littéraire et de l’histoire de la littérature, permet de mettre en lumière de nouveaux aspects des processus créatifs d’un auteur ainsi que la vitalité de textes antérieurs pour une période et une aire géographique données.

Ces journées d’étude seront l’occasion de réfléchir aux potentialités des études de réception et d’intertextualité autour de plusieurs axes qui doivent être envisagés simultanément, et qui posent à la fois des questions d’histoire littéraire et d’analyse textuelle :
  • Que nous apprennent les études de réception sur l’auteur en tant que récepteur d’une part, et d’autre part sur les auteurs cités ? Que peut-on conclure des rapports qui les unissent ?
  • Comment circulent les textes à travers le temps ? À quel type de relecture les phénomènes de reprise conduisent-ils ? Selon quelles modalités et dans quelles conditions leur sens originel est-il infléchi ?
  • Comment un auteur reçoit-il un morceau de l’histoire littéraire pour construire et/ou participer à l’élaboration d’une nouvelle histoire littéraire ?
  • Comment fonctionne la réception d’un texte dans le processus de création et de réécriture postérieur ? Le texte d’origine est-il un modèle absolu pour le récepteur ou est-ce une source d’inspiration par rapport à laquelle il prend une certaine latitude, voire une certaine distance critique ?
  • Jusqu’à quel point l’analyse doit-elle prendre en considération les discours historiographiques qui agissent comme des filtres en influençant la réception d’une période ? Comment ces filtres varient-ils selon les périodes observées (ce n’est pas la même chose, par exemple, de considérer les textes de l’Antiquité depuis le Moyen Âge, le XVIIe siècle ou le XIXe siècle) ?
Bibliographie indicative
  • Bury Marianne et Forestier Georges (éd.), « Jeu et enjeux des théâtres classiques (XIXe-XXe siècles) », dossier thématique, Littératures classiques, 48, 2003.
  • Dagen Jean et Barovecchio Anne-Sophie (éd.), « Voltaire et le Grand Siècle », dossier thématique, Studies on Voltaire and the Eighteenth Century, 2006-10.
  • Dufour-Maître Myriam et Naugrette Florence (éd.), Corneille des Romantiques. Actes du colloque organisé par l’Université de Rouen, Centre d’Étude et de Recherche Éditer-Intepréter, 2006.
  • Folliard Melaine, Le Bruit du monde. Théophile de Viau au XIXe siècle, 2010.
  • Fraisse Luc, Les Fondements de l’histoire littéraire de Saint-René Taillandier à Lanson, 2002.
  • Genette Gérard, Palimpsestes. La littérature au second degré, 1982.
  • Guellouz Suzanne (éd.), « Postérités du Grand Siècle », dossier thématique, Elseneur, 15-16, février 2000.
  • Molho Raphaël, L’Ordre et les ténèbres, ou la naissance d’un mythe du XVIIe siècle chez Sainte-Beuve, 1972.
  • Samoyault Tiphaine, L’intertextualité. Mémoire de la littérature, 2001.
  • Tabet Emmanuelle, Chateaubriand et le XVIIe siècle. Mémoire et création littéraire, 2002.
  • Vaillant Alain, L’histoire littéraire, 2010.
  • Viala Alain (éd.), « Quelques “dix-septième siècle” : Fabrications, usages et réemplois », dossier thématique, Cahiers du Centre de recherches historiques (EHESS), 28-29, avril 2002.


Salle du Conseil FLTR
Louvain-La-Neuve


Programme

Résumé des communications


Contact

Retour - Back


Design by www.matthieumiller.be All rights reserved - Webmaster :  alessandro.metlica@uclouvain.be