À propos de cet événement

« Force de figure. Le travail de la figurabilité entre texte et image  »

23-24 novembre 2012
Colloque
Paris - Fondation Biermans-Lapôtre



Organisé en juin 2010, le colloque « Figure, figurabilité (XVe - XVIIe siècles) » s’était donné pour objectif de rendre compte, en prolongeant le travail séminal d’Erich Auerbach, de l’existence d’un régime moderne de la figure recombinant l’héritage antique et médiéval, et articulant les dimensions rhétoriques, théologiques, scientifiques et plastiques. Il s’agissait de repérer et d’étudier des objets théoriques où se trouve à l’œuvre un processus de figurabilité travaillant les images de l’intérieur.

Le colloque qui se tiendra les 23 et 24 novembre 2012 à la Fondation Biermans-Lapôtre s’attachera à mettre en évidence comment les diverses théories critiques de la représentation développées ces dernières années (approches psychanalytiques, phénoménologiques, sémiotiques, etc.) ont cherché à rendre compte de ce travail de la figurabilité en mettant au point un véritable outil herméneutique dans les termes d’une analyse figurale. Ce deuxième volet se donne pour objectif d’
enrichir la construction théorique de la figurabilité dans le champ du lisible et du visible en privilégiant les questionnements suivants :
  • Dans la mesure où la figurabilité (Darstellbarkeit) comme concept opératoire d’analyse des images a trouvé un fondement théorique initial dans les écrits de Freud, qu’en est-il à l’heure actuelle de l’adaptation théorique du modèle freudien (postérités, pertinence, développements, etc.) ?
  • La figurabilité s’applique tant au lisible qu’au visible, ou précisément au point de « concrétion » (Marin) du lisible et du visible. Elle s’applique donc à des champs disciplinaires variés – histoire de l’art, littérature, études cinématographiques, linguistique. Comment comprend-on le concept et l’analyse figurale dans ces différents champs ? Quelles variations, quels écarts et quelles convergences dégager ?
  • Au-delà de cette diversité d’approches, on réfléchira  aux spécificités d’une analytique figurale de l’image, et à l’éventuelle nécessité d’une réévaluation critique des théories de la représentation, à partir notamment d’études de cas précises.

Comité scientifique: Giovanni Careri (EHESS), Ralph Dekoninck (UCL), Florence Dumora (Paris 7), Pierre-Antoire Fabre (EHESS), Agnès Guiderdoni (FNRS – UCL), Angela Mengoni (Bâle), Colette Nativel (Paris 1), Bertrand Prévost (Bordeaux), Luc Vancheri (Lyon 2), Xavier Vert (ENSA Nantes), Michel Weemans (ENSA Bourges).

Comité organisateur: Giovanni Careri (EHESS), Ralph Dekoninck (UCL) et Agnès Guiderdoni (FNRS – UCL).

Contacts:

Ralph Dekoninck
Agnès Guiderdoni





Fondation Biermans-Lapôtre,
Boulevard Jourdan, 9A
75014 Paris


Télécharger l'argument


Télécharger l'affiche

Retour aux activités


Design by www.matthieumiller.be All rights reserved - Webmaster :  alessandro.metlica@uclouvain.be