À propos de cet événement


« Michel Foucault et le XVIIe siècle »

30 mai 2013
Journée d'étude du GEMCA
Université catholique de Louvain

Comité organisateur : Agnès Guiderdoni (FNRS-UCL), Thierry Lenain (ULB), Emmanuel Picardi (UCL) et Aline Wiame (ULB)

Comité scientifique : Marc Escola (Lausanne), Frédéric Gros (Paris XII - UPEC), Agnès Guiderdoni (FNRS-UCL) et Judith Revel (Paris I)


Argument

À première vue, le XVIIe siècle se présente dans l’œuvre de Michel Foucault comme un moment de ruptures décisives tant pour nos manières de penser que pour nos pratiques sociales et/ou individuelles : le partage raison / déraison corrélativement au processus de renfermement ; le renvoi au silence du système interprétatif des ressemblances ouvrant ainsi la voie, quelques siècles plus tard, à l’établissement des sciences humaines ; conjuguée à ces ruptures, la préfiguration de l’avènement d’un ensemble de techniques disciplinaires comme mode d’assujettissement aboutissant à une régulation des conduites sans précédent à l’échelle de la société ; la rupture décisive pour la subjectivité occidentale dans son mode d’accès à la vérité concurremment à l’apparition d’une conception de la morale dite « du code » ; ou encore, la tentative de reconstitution d’une éthique et d’une esthétique de soi, etc., toutes ces ruptures tournant, peu ou prou, autour de ce que Michel Foucault a appelé « le moment cartésien ». Cette interrogation inlassable portant sur cette période tout au long de son œuvre, de l’Histoire de la folie à ses derniers cours au Collège de France, présente le XVIIe siècle comme ce nœud gordien autour duquel Michel Foucault n’a cessé de tourner et en lequel il a souhaité penser, le tranchant et le renouant tour à tour, pour repenser notre présent.

Lors de la journée, il s’agira de questionner le rapport de Michel Foucault au XVIIe siècle au sein de l’ensemble de son œuvre, par l’étude de ses textes les plus significatifs concernant cette période. Pourquoi le philosophe s’est-il intéressé à celle-ci ? Quels sont ses apports les plus originaux, mais aussi, parfois, les plus déroutants pour la recherche strictement « dix-septiémiste » ? Quelles sont ou quelles peuvent être encore aujourd'hui les nouvelles pistes de recherche suscitées par son travail ? Ses études consacrées au XVIIe siècle peuvent-elles être lues indépendamment de son projet global de lecture de l’histoire de la pensée occidentale ? Aussi, peut-on saisir la portée de sa pensée en dehors de sa visée politique ? Qu’en est-il, enfin, de sa méthode ? N’en avons-nous pas davantage à apprendre de celle-ci que du contenu de ses hypothèses ou de ses propositions ? Autour de ces questions et de bien d’autres encore, loin de poser les résultats des recherches de Michel Foucault comme les dogmes d’une nouvelle vérité, loin de le poser comme un nouvel « instaurateur de discours », il s’agira de l’interroger afin de nous interroger nous- mêmes tant sur nos propres pratiques de recherche que sur l’avancée de nos hypothèses.

Programme

9h00
Accueil
9h30
Introduction par Emmanuel Picardi (UCL)
10h00
Fabienne Brion (UCL), « Une lecture du moment cartésien, de l'Histoire de la folie à Mal faire, dire vrai »
10h30
Aline Wiame (ULB), « Un nouvel archiviste nommé dans la ville. Ruses philosophiques et enjeux historiques des recours foucaldiens aux énoncés de l'Âge classique »
11h15
Pause
11h30
Ariane Sforzini (Padoue, Paris XII-UPEC), « Michel Foucault au XVIIe siècle. Théâtre et représentation »
12h00
Noëmie Charrié (UCL, Montpellier III), « La souveraineté au regard de la “tragédie classique ”, ou l'envers de la cérémonie

Pause – Déjeuner
14h00
Arnaud Welfringer (Paris 8), « Dire vrai au XVIIe siècle : pour une histoire de la parrêsia à l'âge classique »
14h30
Frédéric Gros (Paris XII-UPEC), « Les arts de soi et les techniques de direction, dans l'Antiquité et à l'âge classique »
15h15
Pause
15h30
Britt Grootes (Gand), « How to be able to say the truth about oneself? Subjectivity and lyric poetry in the 17th century »
16h00
Olivier Guerrier (Toulouse II), « Régimes de vérité au XVIIe siècle, prolégomènes »
17h00
Fin des travaux

Télécharger le programme complet (pdf)
Télécharger le résumé des communications (pdf)

Informations pratiques
De 9h à 17h00
Université catholique de Louvain
Salle du Conseil de la Faculté de philosophie, arts et lettres
1 place Blaise Pascal
1348 Louvain-la-Neuve
Belgique


Venir à l'UCL | Télécharger le plan de la ville


Contact

RetourBack

Design by www.matthieumiller.be All rights reserved - Webmaster :  alessandro.metlica@uclouvain.be