À propos de cet événement


« Appropriations et constructions identitaires. Le modèle ignatien dans les congrégations d'hommes et de femmes après 1773. Europe et Amériques »

8-10 juillet 2013
Colloque international
Université catholique de Louvain

Comité scientifique : Silvia Mostaccio, présidente (GEMCA, UCL), Marina Caffiero (Sapienza - Università di Roma), Jan De Maeyer (KADOC, KULeuven), Pierre-Antoine Fabre (CARE, EHESS), Marie-Élisabeth Henneau (ULg), Daniele Menozzi (SNSP), Alessandro Serra (ULg), Paul Wynants (FUNDP)

Comité organisateur : Jean-Pierre Delville (UCL), Jan De Maeyer (KADOC, KULeuven), Silvia Mostaccio (UCL), Alessandro Serra (ULg)




Télécharger le programme complet (pdf – 4,4 Mo)

Argument

L’attention aux manifestations concrètes des constructions identitaires et à l’articulation entre différence et indifférence du genre dans le processus historique est à la base du travail de ce workshop international qui s’intéresse aux appropriations du modèle ignatien tant par des hommes que par des femmes, à partir de 1773 (année de suppression de la Compagnie de Jésus) jusqu’à la première moitié du XIXe siècle. On analysera les rapports entre les sexes dans le cadre des institutions religieuses qui s’inspirèrent du modèle théorique et pratique d’Ignace et de la Compagnie de Jésus. Dès sa suppression et jusqu’à sa reconstitution en 1814, plusieurs ex-jésuites s’engagèrent pour permettre la renaissance de leur institution. En France, en Angleterre, ainsi que en Espagne, dans l’Empire – Pays-Bas autrichiens, Bohême, territoires italiens – et à Rome, partout où on trouve des « sociétés » de laïques ou de prêtres qui travaillent pour une nouvelle Compagnie de Jésus, on trouve aussi des institutions féminines rattachées de façon plus ou moins directe à l’ex-Compagnie, mais toujours explicitement en lien avec le modèle d’Ignace de Loyola et avec les sources produites par celui-ci pour sa Société. Des expériences similaires se mettent en place aussi aux Amériques, se situant dans le cadre d’un phénomène bien connu : la féminisation du catholicisme postrévolutionnaire. Reste à expliquer pourquoi et selon quelles modalités concrètes le modèle ignatien a donné lieu à des interprétations si différentes par les hommes et par les femmes pendant la période visée par le workshop. Quels ont été les résultats culturels, religieux et sociaux de l’interaction de genre face à la Compagnie de Jésus et, plus particulièrement, face à son fondateur, Ignace de Loyola ? On étudiera les constructions identitaires inspirées par ce modèle à partir de perspectives complémentaires, au carrefour des discours et des pratiques : la production normative, les pratiques spirituelles en lien avec les Exercices Spirituels d’Ignace de Loyola, les perceptions de soi et de l’autre dans l’écriture intime, dans l’hagiographie, ainsi que dans des sources littéraires et politiques.

Inscriptions
1) Envoyer un courriel à Stéphanie Lorent en spécifiant votre adresse privée ;

2) Payer les droits d'inscription, incluant les lunchs sur le compte de l'UCL : BE66 0910 0157 2843 - BIC : GKCCBEBB, avec la communication "Compte interne IACS41L1 (Appropriations identitaires)
Tarif normal : 75 €
Tarif réduit : 35 € (pour les étudiants jusqu'au 3e cycle et pour les membres de l'Académie Louvain et de la KULeuven)

Informations pratiques
Du 8 au 10 juillet 2013
Sénat Académique
Place de l'Université, 1
1348  Louvain-la-Neuve

Venir à l'UCL | Télécharger le plan de la ville

Contact

RetourBack

Design by www.matthieumiller.be All rights reserved - Webmaster :  alessandro.metlica@uclouvain.be