À propos de cet événement


« Épigrammes et tableaux : un dialogue entre poétique et peinture (XVe-XVIIe siècle) »

10 & 11 octobre 2013
Université catholique de Louvain

Colloque organisé par Aline Smeesters-Lelubre, sous l'égide du GEMCA.

Avec la participation de Roland Béhar (Lille 3), Francesco Cabras (Università Statale di Milano), Luisa Capodieci (Paris 1), Nathalie Catellani-Dufrêne (Université de Picardie), Grégory Ems (Université catholique de Louvain), Émilie Hamon-Lehours (Paris 4), Emmanuelle Henin (Université de Reims), Florian Hurka (Universität Mainz), Robrecht Janssen (KULeuven), Catherine Langlois-Pézeret (Centre d'Études supérieures de la Renaissance de Tours), Francesco Lucioli (University of Cambridge), Marie-Pauline Martin (Université d'Aix-Marseille), John Nassichuk (University of Western Ontario), Hans Nollet (KULeuven), Thomas Penguilly (Université de Bretagne Occidentale), David Rijser (Universiteit van Amsterdam), Émilie Seris (Paris 4) & Ginette Vagenheim (Université de Rouen)



Argument

    Beaucoup de recherches ont été menées ces dernières années sur les relations entre texte et image, en particulier, pour l’époque de la première modernité, dans le champ de l’emblématique. L’ambition de ce colloque est d’approfondir la pratique des épigrammes (néo-latines ou vernaculaires) qui viennent commenter un tableau préexistant (par opposition aux situations typiques de l’emblématique où texte et image sont conçus d’emblée en dialogue). Dans les recueils de poemata ou d’epigrammata néo-latins en particulier, il n’est pas rare de rencontrer (dans la suite de la tradition classique remontant à l’Anthologie grecque) des épigrammes isolées voire des sections entières consacrées à des ekphraseis de tableaux plus ou moins bien identifiés, qui, à la description de l’objet d’art, mêlent l’éloge du peintre, l’expression d’un jugement esthétique, d’une émotion, d’un message moral ou spirituel…

    Les orateurs sont invités à aborder les questions suivantes :
  • Les relations entre le poète, le peintre, le destinataire de l’épigramme…
  • Les modes de mise en relation de l’épigramme avec son référent (tableau identifié plus ou moins précisément dans le titre ou dans le paratexte ; épigramme destinée à accompagner physiquement le tableau ou une de ses reproductions ; plaquette servant de « guide de visite » d’un lieu pourvu de tableaux…)
  • Le contenu de l’épigramme : ce qu’elle nous dit des pouvoirs de la peinture et de sa place parmi les arts (en particulier face à la littérature) ; de la figure du peintre ; de la manière de « lire » le tableau, des émotions, réflexions ou méditations auxquelles il peut donner lieu ; de la perception des « styles » artistiques et de leurs rapports avec les styles et genres littéraires…
Informations pratiques

Université catholique de Louvain
Salle du Conseil du Collège Érasme
Faculté de philosophie, arts et lettres
1 place Blaise Pascal
1348 Louvain-la-Neuve

Télécharger le programme (pdf)

Contact

RetourBack

Design by www.matthieumiller.be All rights reserved - Webmaster :  alessandro.metlica@uclouvain.be