À propos de cet événement


Emmanuel Picardi (UCL), « Les Caractères de La Bruyère : un document qui résiste à la méthodologie ? »

6 mai 2015
Séminaire du GEMCA
Université catholique de Louvain


On a coutume de percevoir les moralistes classiques comme les pionniers des sciences humaines. À l’instar de l’historien, du sociologue ou du psychologue modernes, les Montaigne, les Pascal, les La Rochefoucauld, les La Bruyère, et derrière eux la myriade infinie de leurs épigones, se voueraient principalement à la description patiente, pour les uns, de la diversité des mœurs humaines ; pour les autres, des comportements de leurs contemporains ; pour les autres encore, de la sinuosité infinie des replis du cœur ou de la conscience. Par-delà les jugements de valeur que les moralistes émettent çà et là, c’est sur leur méthodologie descriptive que la critique porte donc un regard singulièrement marqué. Ces moralistes occupent ainsi une place privilégiée dans la généalogie de notre savoir.

Les Caractères de La Bruyère ou plutôt l’interprétation que nous en offre la critique depuis le XIXe siècle est à ce titre particulièrement significative. De fait, au côté d’un intérêt porté au style du moraliste, Les Caractères sont essentiellement perçus par la critique comme étant une minutieuse observation et une rigoureuse description des comportements visibles des hommes de la fin du XVIIe siècle. Cette interprétation prend appui sur un mode de lecture dite « à clé » à l’initiative de certains contemporains de la publication de l’ouvrage où il s’agissait de reconnaitre laquelle des personnalités en vue à l’époque se cachait derrière chacune des réflexions du moraliste. Il y aurait là l’indice probant que l’auteur, en composant son ouvrage, se vouait exclusivement à l’observation et à la description du « réel » social qui l’entourait. Dès lors, Les Caractères feraient figure d’« état des lieux » ponctuel de l’humaine condition, appelés par ailleurs à susciter, par leur style savamment étudié, ici le rire et là les larmes. Mais au-delà de ces émotions adventices et particulières, c’est donc bien à la naissance de la méthodologie scientifique que nous assisterions en l’attitude de La Bruyère qui, à l’instar du sociologue, du psychologue ou de l’historien, s’appliquait, nous dit-on, à la contemplation et à la description du « réel » tel qu’il est.

Or, le moins qu’on puisse dire, c’est que Les Caractères résistent farouchement à ce mode d’interprétation. Et pour cause, ce mode trouve son principal adversaire en la personne de La Bruyère lui-même. Dès le début, l’auteur s’est opposé vigoureusement aux lectures à clé en fournissant, de plus, de longues explications et un mode de lecture particulier qui informent tout son ouvrage. Je ne veux pas décrire le comportement de telle ou telle personne, nous dit-il en substance, je veux instruire le lecteur – je veux le rendre meilleur. Et c’est précisément ce motif de l’« instruction » et le mode de lecture qu’il implique que la critique, pour faire davantage valoir celui de la « description », refuse au projet de La Bruyère. Il y aurait là, selon nous, une hétérogénéité méthodologique que la critique ne parvient pas à prendre en compte. Que la littérature du XVIIe siècle soit toute imprégnée de morale, on l’a noté. Mais il nous est encore très difficile de comprendre comment un texte à lui seul peut modifier l’éthos (entendu ici en un sens aristotélicien, i.e. l’ensemble de dispositions grâce auxquelles nous nous conduisons dans la cité) d’un lecteur. Or c’est bien ce que nous propose La Bruyère par ses Caractères.

Lors du séminaire, il s’agira pour nous de voir si, au lieu de refuser de but en blanc le pacte de lecture que nous propose La Bruyère, nous n’aurions pas tout à gagner à l’accepter, du moins le temps d’une recherche. Ainsi pourrons-nous peut-être nous ouvrir encore davantage à la subjectivité classique, tout autant qu’à la nôtre.

Informations pratiques
De 14h à 16h00
Université catholique de Louvain
Collège Socrate – SOCR24
14 place Cardinal Mercier
1348 Louvain-la-Neuve

Venir à l'UCL | Télécharger le plan de la ville


Contact

Design by www.matthieumiller.be All rights reserved - Webmaster :  alessandro.metlica@uclouvain.be